Diplomatie : Colère du gouvernement français contre les Etats-unis et l’Australie

L’annonce d’un partenariat stratégique entre Washington, Londres et Canberra, débouchant sur l’annulation, par l’Australie, d’un contrat d’achat de sous-marins à la France, brouille les Relations diplomatiques entre les Etats-Unis, l’Australie et la France. Paris a annoncé ce vendredi soir le rappel de ses ambassadeurs en poste dans les deux pays, pour consultations.

De mémoires des diplomates, c’est pour la première fois que la France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra. Le ministre français des Affaires étrangères est, on ne peut plus, bien formel. Jean-Yves Le Drian justifie cette décision « exceptionnelle », faite à la demande du président Emmanuel Macron, « par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l’Australie et les États-Unis », selon RFI.

La France et l’Australie étaient jusqu’ici engagées sur un partenariat sécuritaire depuis 2016. Curieusement, l’Australie conclut avec les Etats-unis et le Royaume-Uni un partenariat sur les mêmes services. Ce partenariat, qui comprend la livraison de sous-marins à propulsion nucléaire à l’Australie, a provoqué du même coup l’annulation par Canberra de ce gigantesque contrat passé avec Paris sur la fourniture de douze marins français à propulsion conventionnelle.

C’est là la pomme de discorde. Jeudi, le chef de diplomatie française a vilipendé un « coup dans le dos » de l’Australie et une décision « brutale » du président américain Joe Biden qui, Quai d’Orsay, n’a pas pris la peine de consulter la France avant son annonce. Sur RFI, la ministre des Armées Florence Parly a quant à elle critiqué « une très mauvaise nouvelle pour le respect de la parole donnée » et une décision « grave » en matière de politique internationale.

Le sentiment de trahison côté français est extrêmement important et cette décision de rappeler ses ambassadeurs vise à faire comprendre aux États-Unis et à l’Australie que la France est en colère.

Conséquence : Paris a également annulé une soirée de gala prévue vendredi soir pour commémorer l’anniversaire de la bataille de Chesapeake Bay, décisive dans la guerre d’indépendance des États-Unis, conclue par une victoire de la flotte française sur la flotte britannique, le 5 septembre 1781.

Un accord est toutefois possible les trois pays (USA, Australie et France) afin que des compensations financières du côté d’Australie et politiques du côté des USA sont faites en faveur de la France. C’est cela les enjeux en cours, selon des géostratèges

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.