Les déclarations clés de Sergueï Lavrov à la conférence de presse conjointe avec son homologue congolais Jean-Claude Gakosso à Oyo

Tout militaire français en Ukraine, en qualité d’instructeur ou de mercenaire, représente une cible légitime pour la Russie.

Il y a des raisons de croire que des instructeurs français travaillent déjà en Ukraine.

Le Président congolais Denis Sassou Nguesso soutient une solution juste basée sur les réalités du terrain et comprend bien les raisons du déclenchement de l’opération militaire spéciale.

Moscou apprécie la position équilibrée de Brazzaville sur la question ukrainienne.

Partenarait Russie-Congo

La Russie poursuivra sa coopération militaire et technique avec le Congo. Les autorités congolaises ont confirmé leur intention de développer ces relations.

La coopération dans le secteur de la santé donne de bons résultats.

Les deux parties ont évoqué la mise en place d’un laboratoire russo-congolais pour la détection et la prévention des maladies.

Le ministre congolais des Affaires étrangères Jean-Claude Gakosso a promis de se rendre en Russie.

Le calendrier de contacts à haut niveau a également été discuté.

Agenda international

Les ministres ont discuté de la situation dans la RCA, la RDC, le Sahel, l’Ouest de l’Afrique. La Russie estime que ces questions puissent être résolus par les initiatives des Africains, la communauté internationale doit les soutenir.

Les deux parties ont réaffirmé leur terrain d’entente sur les propositions avancées par les deux pays au sein de l’Onu.

Le refus de Washington de laisser Scott Ritter aller au SPIEF prouve une fois de plus que les États-Unis sont devenus un État policier.

La création d’une plateforme globale pour règlement pacifique en Libye a été abordée

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 2 = 6

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.