Tchad: Total ferme ses stations dans la capitale

Suite à la manifestation organisée le 14 Mai dernier par les actions citoyennes Wakit Tamma contre la politique française au Tchad, quelques stations service Total ont été saccagées par les manifestants. Par crainte de représailles, un dispositif sécuritaire est  déployé sur les lieux pour assurer la protection. Ce qui prive les usagers du carburant. Bédoum Lionel

Les compteurs couverts des bâches, c’est la troisième journée d’affilées que les stations de service en l’occurrence celles de la société Française, Total qui étaient autrefois bondées de clients sont presque vide. Un dispositif  sécuritaire est déployé sur les lieux pour assurer la protection. Cette situation intervient soixante douze heures après la manifestation organisée par la coordination des actions citoyennes Wakit Tamma, pour dénoncer l’ingérence de la France dans les affaires publiques au Tchad, plusieurs stations de service ont été saccagées par les manifestants, cette situation a causé du tort aux automobilistes qui ont besoin du carburant. La montée en puissance du sentiment anti-français  ne faiblit pas. «  La France doit dégager, il faut laisser les tchadiens régler leurs problèmes», lance Mordjim Ana, d’un ton furieux, un autre citoyen laisse éclater sa colère:« Nous avons trop souffert de l’ingérence de la France dans notre pays, il est temps pour eux de quitter le Tchad »

La population craint une énième pénurie

En attendant que la situation redevienne à la normale, l’inquiétude grandit dans le camp des consommateurs qui crains une éventuelle pénurie de carburant. «ça fait plus d’une heure que je suis entrain de chercher le carburant, la plupart des stations qui sont proches de moi sont fermées. Il faut que la société totale ouvre ses portes» s’alarme un Mahamat Issa., Abdoulaye Oumar quant à lui craint le pire «  Au Tchad il faut s’attendre au pire, on risque d’avoir de connaitre une énième pénurie donc il faut que les tchadiens se ressaisissent » dit-il.

Total Energies Marketing Tchad paye un lourd tribut

Au cours d’une communication faite le 16 mai,  Almoktar Allahoury , Directeur Général Total Energies Marketing Tchad a annoncé « les dégâts matériels et le manque à gagner du fait des conséquences de ces événements à plusieurs centaines de millions de francs CFA. Naturellement, nous allons porter plainte contre X afin d’identifier les auteurs et les complices de ces actes ». D’après le responsable de Total Energies Marketing Tchad, les premières victimes de ces événements déplorables sont les 500 employés directs et indirects de son entreprise et leurs familles. Car, souligne-t-il, 100% des stations Total Energies Marketing Tchad sont gérées par des entrepreneurs tchadiens qui ont commencé chez Total comme pompiste ou agent de boutique.

Le Directeur Général, Almoktar Allahoury a indiqué que  «25% des stations Total Energies Marketing Tchad appartiennent à des investisseurs tchadiens qui ont choisi de croire en leur pays en créant des dizaines d’emplois pour lutter contre la pauvreté et contribuer au développement de leur pays. Depuis samedi, c’est environ 150 employés de ces stations qui sont au chômage technique. Ce sont donc des intérêts tchadiens qui sont touchés ».

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.