Tchad: N’Djaména couvre 900km2 la cartographie a été remise au ministère de l’aménagement

Il a été remis officiellement tous les plans de la ville de N’Djaména et ses alentours couvrant 900km2 à la ministre de l’Aménagement du Territoire, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme Mme Ammina Ehemir Torna ce, mercredi 3 février 2021.

Au Tchad comme dans la plupart des pays d’Afrique sub-saharienne, les défis en termes de déficit en logements, d’infrastructures et services de base, la détérioration de l’environnement et l’apparition des nouvelles catastrophes naturelles, la faiblesse des capacités de prévention des risques de tout genre constituent des obstacles de développement de nos Etats et de nos collectivités territoriales. Pour mieux appréhender ces défis et envisager des solutions les plus adaptées et des stratégies efficaces de mise en œuvre, les méthodes classiques d’analyse et d’évaluation ont montré toutes leurs limites. Le besoin des nouveaux outils, plus innovants, pointus et efficaces n’est plus à démontrer car les inondations de l’année passée, à N’Djamena ne sont que l’un des exemples édifiants.

Le Ministère de l’Aménagement du Territoire, du Développement de l’Habitat (MATDHU) s’est engagé à promouvoir la production et de la diffusion de l’information géographique au Tchad sur fonds propres de l’Etat d’un montant de 5,5 milliards FCFA. La mise en œuvre technique a été confiée au groupement franco-tchadien IGN FI-BECC (IGN FI opérateur à l’export de l’Institut National Géographique Français).L’intégralité des données géographiques disponibles aujourd’hui pour la capitale ont été réalisées exclusivement par des techniciens tchadiens du MATDHU (IGN If ayant assuré un transfert de compétences et de technologie). Ces données permettent au Ministère de se positionner comme département leader en matière de production de données géographiques au niveau national mais aussi au niveau sous régional.

La cartographie est un puissant outil d’aide à la décision qui va permettre à de nombreux acteurs du développement de la ville d’optimiser la prise de décision sur la base d’une connaissance fiable, géométriquement incontestable, de l’espace urbain. Les acteurs institutionnels concernés par l’utilisation des données géographiques sont invités à se saisir de ces outils qui vont répondre à des problématiques transversales : cartographie sanitaire, implantation d’infrastructures, assainissement, amélioration de la gestion foncière.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.