Tchad: l’OMS remet de lot de médicaments, réactifs de laboratoire et de dispositifs médicaux

Dans un élan de solidarité, l’organisation mondiale de la santé au Tchad a offert au ministère de la santé publique et de la solidarité nationale un lot important des produits pharmaceutiques, des réactifs de laboratoire et de dispositifs médicaux composés de médicaments antipaludiques, des tests rapides pour le diagnostic du paludisme, des concentrateurs d’oxygène et des accessoires pour la prise en charge des cas sévères de la covid19, des moniteurs de paramètres cliniques des patients en réanimation et oxymètre de pouls pour la surveillance clinique des patients covid19.

Amener tous les peuples du monde au niveau de santé le plus élevé possible tel est le but ultime de l’organisation mondiale de la santé qui a travers les bureaux pays œuvrent sans cesse pour soutenir et renforcer les pays dans leurs efforts à lutter contre la maladie a fait remarquer le représentant résident de l’OMS au Tchad Dr jean Bosco Nihokubwayo. Il a ajouté que le paludisme doit être combattu avec la dernière énergie car dit-il, le Gouvernement est déterminé pour ce combat. Dr jean Bosco Nihokubwayo de dire que son institution est engagée pour appuyer le gouvernement dans cette lutte car le paludisme constitue un problème de santé publique. La covid19 doit être combattue en utilisant les mesures barrières édictées par le Gouvernement.

Le Secrétaire d’État à la Santé et à la Solidarité Nationale Dr Djiddi Ali Sougoudi a exprimé au nom du ministère de la santé publique sa reconnaissance pour ces appuis multiformes. Depuis le déclenchement de la pandémie a covid19 au Tchad, l’organisation mondiale de la santé continue toujours à œuvrer aux côtés du Gouvernement pour l’éradication de cette maladie a-t-il souligné Ce don selon lui, vient renforcer les efforts des partenaires techniques et financiers qui accompagnent le ministère dans la lutte contre la pandémie au Tchad

.Le secrétaire d Etat a insisté sur la gestion rigoureuse de ces médicaments. Ces médicaments doivent atteindre les formations sanitaires pour la prise en charge des malades. Un suivi rigoureux sera opéré pour que toutes les couches vulnérables puissent bénéficier du traitement du paludisme a instruit Dr Djiddi Ali Sougoudi tout en demandant au personnel de santé de respecter le protocole de traitement du paludisme. Il a précisé également que le test rapide de diagnostic du paludisme et le traitement contre cette maladie sont gratuits.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 11 = 18

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.