Tchad: l’armée remet des enfants victimes de trafic humain transfrontalier à l’action sociale

Une cérémonie de présentation des enfants victimes de trafic humain transfrontalier s’est déroulée ce samedi 13 février 2021 au sein du Ministère de la Femme et de la Protection de la Petite Enfance. KEBIR WARDOUGOU HAMITA, MAHAMAT TOUGOI GUSLY et un de leurs complices, appréhendés le 6 février 2021 par le bataillon tchadien de la force conjointe du G5 Sahel lors d’une patrouille dans la localité de Wour, dans le Tibesti, à bord d’un véhicule de marque Toyota non immatriculé, transportaient clandestinement vingt-trois (23) personnes parmi lesquelles dix-neuf (19) enfants présumés mineurs.

Dans son allocution de circonstance, le Chef d’État-Major Général des Armées 1er Adjoint, Djimadoum Tiraina, a fait savoir que ces trafiquants transférés à N’Djamena « répondront de leurs actes devant la justice » et que les enfants mineurs, victimes de ces malfrats puissent être pris en charge par le Ministère de la Femme et de la Protection de la Petite Enfance en collaboration étroite avec l’Unicef représentée par sa Cheffe de la Protection de l’Enfance, madame Anita.

Représentant la ministre Amina Priscille Longoh à cette cérémonie, madame Martine Dangar, Directrice Générale dudit ministère a rassuré les partenaires que ces mineurs qui viennent d’être remis officiellement à son département seront automatiquement pris en charge à travers le Centre d’Accueil, de Rééducation et de Réinsertion des Enfants à Koundoul (CARREK) jusqu’à ce qu’ils regagnent leurs familles respectives.

En cette période aussi trouble marquée par la Covid-19 et l’insécurité, la protection de la Petite Enfance est au cœur de la Vision du Maréchal du Tchad Idriss Deby ITNO.

@DCIS/MFPPE© Crédit Photo : Yannick Djelassem

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 19 = 29

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.