Tchad: La Direction Générale des Impôts lance officiellement l’application e-tax

Lancement officiel de l’application e-tax ce 25 juillet à la Direction Générale des impôts. E-tax est une application mise en place par la Direction Générale des impôts au service des contribuables pour faciliter l’accès aux différents services en ligne afin d’assurer la sécurisation de recettes et l’élargissement de l’assiette fiscale. C’est le ministre des finances et du budget Tahi Hamid Nguilin qui a présidé la cérémonie. Djimtoné Ndolengar.

Ce projet vient de voir le jour est l’aboutissement d’une promesse faite par le ministre des finances et du budget à sa prise de fonction à la tête du département en 2019. Désormais, les contribuables notamment les opérateurs économiques auront moins de temps à temps à perdre dans le dithyrambique circuit pour l’obtention des numéros d’identification fiscale (NIF). Pour le directeur générale des impots, Remadji  Kigaina, l’administration fiscale du tchadien vient de franchir un pas et le mérité est à l’actif du a Ministre des finances et du budget porteur de ce projet novateur. E-tax soulagera désormais la souffrance des chefs d’entreprises indique-t-il.

Le Chef de projet e-tax Dada Richard, de l’agence rwandaise de coopération indique que l’aboutissement de ce projet est le résultat d’une coopération agissante entre son pays le Rwanda et le Tchad. E-tax offre plusieurs opportunités aux usagers.

Le ministre des finances et du Budget Tahir Hamid Nguilin remercie le chef de l’état pour sa vision ayant conduit à la concrétisation de e-tax. Il invite les opérateurs économiques à s’en approprier de cette plateforme informatique pour leur faciliter la tache dans les démarches de la création d’entreprises.

Les représentants des opérateurs économiques du Tchad, notamment la chambre de commerce et le patronat tchadien se réjouissent de ce système qui, selon eux, abrègent non seulement la souffrance des chefs d’entreprises, mais aussi leur facilite la tâche.

Pour joindre l’utile à l’agréable, une première expérimentation est faite en présence du ministre des finances, des représentations de la banque mondiale et du fonds monétaire internationale. C’est ce qui a permis de relever plusieurs zones d’ombres notamment la durée d’exécution de la demande des clients et la sécurisation de leurs données personnelles.  La gestion de ce système est confiée à la direction de la coordination de l’assiette sise à la direction des impôts.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.