Tchad: CASAC dépose une plainte à la CPI contre Amnesty internationale

Le président de la Coalition des Associations de la Société Civile pour l’Action Citoyenne (CASAC), Mahamoud Ali Seïd informe par une déclaration faite ce samedi 10 avril 2021 que son organisation a déposé une plainte auprès de la Cour Pénale Internationale(CPI) contre Amnesty Internationale qui est devenue selon lui aujourd’hui un instrument qui attise la haine entre les peuples.

Il condamne aussi le dernier rapport «Attentatoire et mensonger pondu, sans fondement par Amnesty Internationale contre le Tchad ». « C’est un rapport factice qui ne repose sur aucun soubassement objectif. Cette structure lobbyiste est un instrument crée par certaines officines occultes qui veulent travestir la vérité et assouvir des desseins diaboliques à tout point de vue », ajoute-t-il.

M. Mahamoud constate par ailleurs, les agissements et autres comportements de certains leaders politiques et acteurs de la société civile, appuyés en cela par des activistes SDF de la diaspora à la veille de l’élection présidentielle.


«Ces derniers appellent vaille que vaille à entacher le déroulement du vote sur l’ensemble du territoire par des marches et autres actions de déstabilisation des institutions de l’Etat. Ces appels sont un Coup d’État qui ne dit pas son nom. Il n’y a pas un autre superlatif aussi approprié pour qualifier les gesticulations de ces hommes et femmes en mal de popularité », a déclaré, le président de la CASAC. D’où il les appelle à la retenue et à la raison.

La CASAC demande aux Tchadiens de sortir massivement ce dimanche 11 avril 2021 pour exercer normalement leur devoir citoyen. «C’est aussi l’une des dispositions de la loi fondamentale. Voter c’est un devoir civique et constitutionnel. Aucun individu, aucune personne, d’où qu’elle vienne, ne pourra empêcher un citoyen d’accomplir son devoir », renchérit, Mahamoud Ali Seid.
La CASAC appelle à la conscience des concitoyens le jour des élections. Elle leur demande également à la quiétude et à l’esprit civique de tout un chacun, pour qu’au final la nation sortira grandie avec une unité nationale renforcée.

Par la même occasion, le président de la CASAC prévient que, si jamais, ces individus, ces politicards malins, en accointance avérée avec des officines étrangères tenteraient d’exécuter leur plan machiavélique, ils trouveront des hommes et des femmes, épris de paix, dressés tel un mur, pour faire échouer leurs velléités politiques malsaines.


«La rue, nous la maitrisons mieux qu’eux. Il ne sert à rien de se servir soi-même de la mer à boire », a conclu, Mahamoud Ali Seïd président de la Coalition des Associations de la Société Civile pour l’Action Citoyenne.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 62 = 68

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.