Sénégal: quinze interpellations après l’incendie du cadavre d’une personne supposée homosexuelle

Au Sénégal, quinze personnes ont été interpellées après qu’un corps sans vie d’une personne soupçonnée d’être homosexuelle a été exhumé et brûlé samedi 28 octobre au soir à Kaolack, ville à 200 kilomètres à l’est de Dakar. Arrêtées pour différents faits, elles ont été déférées devant le parquet vendredi 3 novembre 2023 avant d’être ramenées au commissariat.

Déférées devant le parquet vendredi 3 novembre dans la matinée, dix personnes sont finalement poursuivies selon le procureur de Kaolack, Abasse Yaya Wane. Plusieurs faits leur sont reprochés, dont incendie volontaire, profanation de lieu de culte ou mutilation d’un cadavre, entre autres.

Ces personnes ont été arrêtées après l’incendie de la dépouille d’un individu soupçonné d’être homosexuel. Le corps sans vie avait été déterré, sorti d’un cimetière de Kaolack, traîné dans la rue puis brûlé au milieu d’une foule. D’autres personnes avaient aussi mis feu au domicile du défunt. « Certains individus ont été identifiés grâce à l’exploitation des vidéos tournées le soir des faits », explique le procureur Abasse Yaya Wane. 

Si l’homosexualité est pénalisée et perçue comme une déviance dans le pays, les images de la scène qui ont fait le tour des réseaux sociaux ont choqué au Sénégal. Plusieurs organisations des droits humains ont condamné cet acte. 

Cinq autres personnes arrêtées pour manifestation non autorisée seront jugées en flagrant délit mercredi prochain au tribunal de Kaolack, selon le procureur.

RFI

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

48 − = 40

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.