Présidentielle au Kenya: le pays suspendu à la décision de la Cour suprême

La décision de la Cour suprême au sujet de la présidentielle est attendue ce lundi. William Ruto, vice-président sortant a été déclaré vainqueur de justesse le 15 août dernier, mais Raila Odinga son rival, soutenu par le chef de l’Etat sortant, a dénoncé des fraudes. Les 7 juges vont-ils annuler la victoire de William Ruto ou la confirmer ? Ordonner un second tour, voire une nouvelle élection comme en 2017 ? Après 3 jours d’audiences, ces juges se sont retirés ce week-end pour délibérer. 

Le monde est suspendu ce 05 septembre et les yeux rivés sur le Kenya. La Cour suprême a identifié neuf questions soulevées par les différents recours qu’elle a reçus, et auxquelles elle va devoir répondre au cours de son verdict. Ses sept juges vont notamment devoir dire si le système informatique de la Commission électorale répondait aux norme « d’intégrité, de sécurité et de transparence » prévus par la Constitution ou si ses serveurs ont pu être piratés. 

Le camp Odinga a en effet affirmé que des intrus s’y seraient introduits pour remplacer certains procès-verbaux de résultats par des formulaires facilités. La Cour a donc demandé la semaine dernière l’examen de ces serveurs. Les bulletins d’une quarantaine de bureaux de vote ont également été recomptés.

Autre question qui a occupé les débats : la participation. Le camp Odinga accuse la commission d’avoir fourni des chiffres contradictoires et d’avoir joué sur cette variable pour forcer la victoire de William Ruto de justesse au premier tour.

Sources: RFI

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.