Mali : La guerre d’influence entre Paris et Moscou autour du renouvellement de la Minusma fait place au conseil de sécurité de l’Onu.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté en faveur du renouvellement du mandat de sa Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation au Mali (Minusma) ce 29 juin, et ce contre l’avis des autorités de la transition de Bamako. Mais le vote a fait l’objet d’un face-à-face tendu. Djimtoné Ndolengar Ndolé

La mission onusienne de maintien de la paix est ainsi prorogée d’un an, s’étirant jusqu’au 30 juin 2023 contre la volonté des autorités maliennes qui souhaitent son départ. Au deuxième étage du siège des Nations unies, treize pays, dont la France, les États-Unis, le Gabon ou encore le Ghana ont voté en faveur d’un renouvellement. Seules la Russie et la Chine se sont abstenues. Ce vote intrvient après des semaines de spéculation et une âpre lutte d’influence entre les grandes puissances. Dans les couloirs des Nations unies à New York, le Conseil de sécurité de l’ONU a finalement procédé au renouvellement du mandat des Casques bleus déployés au Mali depuis 2013. Comment ces casques bleus vont-ils exécuter leur mandat? Les autorités de transition à Bamako vont-elles céder? Ce qui sûr, la lutte de souveraineté entre le Mali et la France ne vient que de commencer.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

51 + = 61

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.