Culture: Kaoussar Mahamat Ahmat présente son livre au Centre Al-Mouna de N’Djamena

L’écrivaine Kaoussar  Mahamat Ahmat  a présenté son livre intitulé la vengeance de Leila  Meram  ce jeudi 28 juillet au Centre Al Mouna devant un public majoritairement jeune. Un ouvrage qui dénonce l’image qu’on donne de la femme dans les relations amoureuses.

La vengeance de Leila meram n’est pas nouvelle d’après l’auteur. L’ouvrage était édité en 2016 au Koweït et partagé dans tous les pays du golfe, mais les conditions n’étaient pas réunies pour proposer l’édition au Tchad pour les lecteurs tchadiens. La déception amoureuse est le thème principal développé par l’auteure pour dénoncer le manque de sérieux dans les relations amoureuses dont les filles sont victimes.

Kaoussar Mahamat Ahmat se dit satisfaite car son ouvrage est maintenant édité au pays et mis à la disposition des lecteurs du Tchad. Cependant, l’auteure évoque un certain nombre de difficultés qui ont constitué des embuches dans la réalisation de cette œuvre, notamment le manque d’électricité qui ne permet pas d’avancer dans l’écriture, car dit-elle quand il y a coupure d’électricité elle perd le fils d’idée. Le moment venu il faut tout reprendre. Kaoussar Mahamat Ahmat se   dit émue de voir les jeunes sortir assister à la cérémonie du lancement de son livre. D’après ses propres termes cela prouve que la jeunesse s’intéresse à la lecture.

L’écrivaine reconnait les difficultés dont rencontre la communauté des auteurs tchadiens. Toutefois, elle invite ceux et celles qui ont des manuscrits et qui n’arrivent pas à publier de se battre pour les éditer malgré ces difficultés. Car, pour elle, le livre instruit mieux.  Notons que La Vengeance de Leila Meriam est écrit en Arabe. L’auteure préconise la traduire en d’autres langues afin d’atteindre un public nombreux.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.