Referendum constitutionnel

Le oui a remporté avec 86% contre 14% pour le non 

Les résultats du referendum constitutionnel du 17 décembre 2023 ont été rendus public Dimanche dernier. Le oui pour l’Etat fortement décentralisé a remporté avec un score fleuve de 86% contre 14 % pour le bloc fédéral. Cette victoire est à mettre à l’actif du chef du Gouvernement qui a mis les bouchées doubles pour parvenir à ces résultats.

Les partisans du oui jubilent et se frottent les mains. Cette victoire est à inscrire au tableau de chasse du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de transition M. Saleh Kebzabo. En revanche les adeptes du non et ceux du boycott fulminent. Ils sont entrain de ruminer leur douloureux depuis la proclamation du résultat de ce referendum le 17 Décembre dernier par le Président de la CONOREC M. Limane Mahamat. Le chef du Gouvernement qui a pris la tête de gondole a énormément mouillé le maillot pour parvenir à cette victoire éclatante et sans appel. Ce score de 86% a été l’œuvre de la coalition pour le oui qui a sillonné villes et campagnes pour porter le message de la paix, de l’unité nationale, de la concorde et de la cohabitation pacifique. Pour les partisans du oui, il faut très rapidement tourner la page de la transition et permettre au pays de revenir à l’ordre constitutionnel. 

Pour les habitués du landerneau politique tchadien, le message centré sur l’unité nationale a été entendu, c’est pourquoi, de manière souveraine, le peuple Tchadien a tranché en optant pour l’Etat unitaire fortement décentralisé. Ce projet de constitution qui vient de passer comme une lettre à la poste comporte toute une kyrielle d’innovations. Désormais, les Gouverneurs ne seront plus nommés par le Président de la République mais plutôt élus par les populations. D’autres nouveautés et non des moindres sont entre autres la réhabilitation de la Médiature de la République, la Haute cour de justice qui aura pour mandat de juger le Président de la République en cas de Haute Trahison ainsi que les membres du Gouvernement , le Haut Conseil des chefferies traditionnelles, le Président de la République ne sera plus Président du Conseil supérieur de la Magistrature pour ne relever que ces exemples concrets.

Il faut rappeler que les résultats définitifs de ce referendum seront publiés dans une semaine selon le chronogramme de la Commission Nationale pour l’Organisation du Referendum Constitutionnel (CONOREC) par la cour suprême, c’est-à-dire la Haute juridiction du pays. L’adoption de ce projet de constitution marque une étape très importante dans le processus du retour à l’ordre constitutionnel que les tchadiens, toute obédience confondue, appellent de tout leur vœu. C’est également l’une des recommandations pertinentes du Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS). 

Le Premier Ministre, chef du Gouvernement de transition quoi qu’on dise, a été l’artisan incontestable de cette victoire. N’en déplaisent aussi à ses contempteurs sinon ses pourfendeurs qui ne ratent aucune occasion depuis quelques jours de l’invectiver et de dénoncer les résultats qu’ils estiment qu’ils reflètent pas la réalité.

En tout cas, le chef du gouvernement a été au four et au moulin sur le terrain afin de convaincre les électeurs et certains indécis à faire le bon choix de l’unité nationale. Alors le Premier Ministre Saleh Kebzabo est le grand gagnant de cette bataille. C’est un homme comblé.

Signé par: Ousman Abdelmoumine Bechir

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 + 4 =

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.