Les débits de boissons à coté des écoles perturbent les activités pédagogiques

Dans la ville de N’Djamena, les débits de boissons poussent comme des champions à proximité des écoles. Cette situation impacte négativement sur l’éducation des élèves et perturbent le bon déroulement des activités pédagogiques.

L’école est par excellence le temple du savoir, à cet effet elle doit être construite dans un environnement sain. Malheureusement on constate que dans certains quartiers de la ville de N’Djamena, des débits de boisson se trouvent à proximité des écoles. Outre, les nuisances sonores dont ils font  montre, les boissons alcoolisées sont vendues au vu et au su de tout le monde sans que cela n’émeuvent la conscience des autorités. Pourtant, la loi  n°2-61 du 2 Mars 1961 du Ministère des commerces, au titre 2, article 12 instituant un régime de licence pour les débits et les établissements d’enseignement,   stipule que : « sous réserve de droit acquis, aucun débit de boissons, des 2,3, 4, 5 et 5 ne peut être ouvert ou transférer à moins de 100 mètres mesurés par la voie la plus courte des écoles, des hôpitaux et dispensaires ».  De l’avis de quelques promoteurs des écoles d’enseignement de la place,  cette situation impacte non seulement sur l’éducation des  élèves mais  perturbent également le bon déroulement des activités pédagogiques.

Photo illustrative.

Les autorités en charge de l’éducation nationale doivent intervenir pour trouver une alternative afin d’améliorer les conditions d’études des élèves si non leur éducation est dangereusement menacée.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

79 − = 75

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.