Une attaque jihadiste fait une dizaine de morts dans un village du nord-est du Nigeria

Des combattants du groupe État islamique ont pris d’assaut le village de Kayayya, dans l’État de Yobe au Nigeria, faisant 17 morts, selon plusieurs sources. L’attaque a été menée mardi en représailles au refus des villageois de payer aux jihadistes une taxe qu’ils exigeaient sur le bétail.

Une attaque menée par des jihadistes affiliés au groupe État islamique a fait au moins 17 morts à Kayayya, un village du nord-est du Nigeria, ont affirmé mardi 31 octobre à l’Agence France-Presse (AFP) une milice anti-jihadiste et un villageois.

De nombreux combattants du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) ont pris d’assaut le village isolé dans l’État de Yobe, à 150 km de Damaturu, la capitale de l’État, ont indiqué ces sources.

« Les terroristes ont attaqué le village vers 20 h (19 h GMT) avec des explosifs et des armes à feu », a déclaré Gremah Bukar, un membre de la milice supplétive de l’armée. « Ils ont ensuite ouvert le feu sur les habitants qui tentaient de fuir. Ils ont tué 17 personnes et en ont blessé cinq autres », a déclaré Gremah Bukar.

Des « taxes » imposées aux communautés par les jihadistes

L’attaque a été menée en représailles au refus des villageois de payer aux jihadistes une taxe qu’ils exigeaient sur le bétail, a déclaré Abubakar Adamu, un autre membre de la milice qui a donné le même bilan.

Dans les régions reculées du Nigeria, les miliciens et les groupes armés exigent parfois des « taxes » aux communautés pour exercer leur contrôle et collecter des fonds.Au cours des deux dernières années, les jihadistes ont mené des attaques au-delà de leur bastion dans le nord-est de l’État de Borno.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

62 − 60 =

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.