Tchad: Université Adam Barka d’Abéché: La première promotion des médecins reçoit son parchemin

Après avoir soutenu la thèse de Doctorat le 24 juillet, les lauréats de la première promotion de Doctorat en médecine de l’université Adam Barka d’abéché entrent officiellement en possession de leurs attestations de diplômes ce 10 septembre 2021. La cérémonie est présidée par le secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur dans les locaux de la faculté des sciences de la santé de l’université de N’Djamena. DJIMTONE NDOLENGAR

Le cercle des médecins tchadiens s’agrandit. En tout, 65 médecins généralistes dont 5 filles entrent solennellement en possession de leur diplôme de Docteur en médecine. Ce parchemin est le résultat de 10 ans de formation marquée par les difficultés de tous ordres. « 10 ans de galère, d’humiliation et de scepticisme » affirme Chinsabé Issa, porte-parole des lauréats lors de la cérémonie. « Nous avons été traités des étudiants sans domicile fixe, des étudiants de la basse école pour le simple fait que nous venions d’Abéché, une université qui, semble-t-il forme au rabais. Malgré ces innombrables difficultés, nous avons tenu bon et voici le résultat » se félicite un autre lauréat.  Le doyen de la faculté des sciences de la santé de l’université Adam Barka d’Abéché, TUYAU-TUYAU HARBA reconnait le sacrifice consenti par les étudiants durant leur parcours « La FASS est confrontée aux difficultés qui entravent son bon fonctionnement. Parmi ces difficultés, il y a le manque d’enseignant chercheurs permanents, le manque de ressources dinancières pour prendre en charge les enseignants missionnaires et les dépenses de fonctionnement. Nous sommes parfois amenés à cumuler les promotions pour éviter les dépenses des missionnaires. Ces difficultés nous ont contraints en 2017 à délocaliser nos étudiants dès leur passage en 4ème année à l’université de N’Djamena avec toutes les difficultés possibles pour leur suivi » affirme-t-il.

Le président du jury international MOUANODJI MBAISSOUROUM appelle les impétrants à plus de professionnalisme dans cette nouvelle phase de leur vie « Vous venez d’avoir votre diplôme après 10 ans de dur labeur. Mais, le vrai diplôme vous sera donné par vos patients » dit-il. C’est en ces termes qu’il les renvoie dans leur nouvelle fonction.

Le serment d’hippocrate

Le serment d’hippocrate est un passage obligé pour tout médecin avant l’exercice du métier. Il engage la responsabilité de ce dernier devant Dieu et les hommes durant toute sa carrière. Les lauréats de la première promotion de Doctorat en Médecine de l’université Adam Barka d’Abéché n’ont pas dérogé à la règle. Promotion dite « sacrifiée » et baptisée « Promotion Idriss Deby Itno » les désormais médecins sont au service de la nation pour faire valoir les valeurs des connaissances acquises.

Pour rappel la faculté de médecine de l’université Adam Barka d’Abéché est créée le 25 mars 2011 pour pallier le gap des médecins généralistes qui manquent à l’appel dans les hôpitaux. Mais depuis lors, cette faculté ne fait que faire face aux sempiternelles difficultés d’ordre financier, structurel et de personnel enseignant dans l’indifférence des autorités en charge de l’enseignement supérieur. Vivement que ces erreurs soient rectifiées pour éviter d’éventuelles crises.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.