Tchad/ L’ITRAD ouvre ses portes aux producteurs

L’Institut tchadien de recherche agronomique pour le développement (ITRAD),  en partenariat avec la coopération Suisse et la Banque mondiale  a organisé ce 4 Janvier 2023, la 2ème édition des journées portes ouvertes, sous le thème « rapprocher les utilisateurs des technologies et innovations développées par la recherche agricole pour assurer une sécurité alimentaire, nutritionnelle et économique de la population tchadienne » .

Par Mbairakoula Maxime

Cette 2ème édition des journées portes ouvertes, placée sous le thème : « Rapproché les utilisateurs des technologies de l’innovation développé par la Recherche Agricole pour assurer une sécurité alimentaire, nutritionnelle et économique du Tchad », est une  opportunité offerte au public  notamment les producteurs de connaitre davantage les actions de cette institution et aussi d’échanger les informations en vue de créer une  collaboration entre les utilisateurs de la technologie de et  l’innovation développée par la recherche, afin d’ améliorer des  productivités agricoles pour  une sécurité alimentaire des populations du Tchad. Il s’agit également de mettre à la grande échelle, les technologies et innovations disponibles et susceptibles de booster les productions agricoles et répondre aux sollicitations des producteurs.

Le directeur général de L’ITRAD, Yassine Doudoua souligne que ces journées visent à plébisciter les technologies et innovation disponible.  Pour le Directeur, l’ITRAD comme toutes les autres institutions nationales de recherche agricole, actrices de la mise en œuvre du TRASPro et PROPAD, travaille pour l’appropriation des technologies et innovations par les producteurs.Le ministre d’État, ministre de la Production et de la Transformation agricole, Laoukein Kourayo Médard, présent à  la cérémonie a souligné que  la première édition  qui a eu lieu l’an dernier a déjà permis d’amorcer une plus grande ouverture de son département aux producteurs. Il a expliqué qu’avec les effets néfastes des changements climatiques, que la recherche agronomique constitue incontestablement le socle de toutes les actions du gouvernement en matière de développement agricole. Le parc de technologie et d’innovation, mis en place, facilitera à grande échelle, le domaine agricole pour un véritable développement et que la recherche agronomique est la seule voie de lutte contre l’insécurité alimentaire nutritionnelle, également contre la pauvreté.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

12 + = 13

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.