Tchad: Le CNPS poursuit l’opération Immatriculation des agents contractuels de l’Etat

La caisse nationale de prévoyance sociale se conforme aux textes en vigueur concernant l’identification des agents contractuels de l’Etat. L’opération se poursuit au centre de formation et de perfectionnement. Djimtoné Ndolengar

Le lancement du projet d’immatriculation lancé par le ministère de la fonction publique en collaboration avec la caisse nationale de prévoyance sociale intervient pour être en conformité avec les textes de la république du Tchad en vigueur concernant l’identification des agents contractuels de l’Etat. Ces agents auront désormais la possibilité de bénéficier du soutien de la Caisse nationale de sécurité sociale comme tout autre agent intégré. A cet effet une commission technique paritaire chargée d’immatriculation est créée par un arrêté ministériel. Elle a pour mission principale de collecter les données de tous les agents contractuels auprès des directeurs des Ressources humaines des différents ministères, des institutions, de la direction de la solde et de la CNPS, de procéder à l’immatriculation des agents contractuels.

Baba Laye, le superviseur général de la sous-commission chargée de la collecte et d’immatriculation, explique les raisons du lancement de ce projet « L’identification est très importante pour les agents contractuels de l’Etat. Elle permettra à la caisse nationale de prévoyance sociale de les prendre en charge pendant leur retraite ou en cas de décès » informe-t-il.

 Les membres de la commission effectuent un travail régulier de tri et de traitement des dossiers et pièces d’identité afin de mener à bien le processus d’immatriculation. « Au niveau de la CNPS, nous faisons un travail remarquable pour nous conformer aux textes portant identification des agents contractuels. C’est d’ailleurs dans leur intérêt » indique Guenoudjal Marie-Claire, membre de la commission chargée de l’identification des agents contractuels de l’Etat.

Quant à la durée de l’opération, les membres de la commission estiment court et constatent une lenteur dû à la grève. Ils lancent un appel aux agents qui sont en provinces de se mobiliser pour que les travaux puissent finir dans le délai imparti.

Il est à noter que ce projet d’immatriculation durera trois mois.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

65 − 63 =

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.