Perspectives économiques nationales: Une mission du fonds monétaire international au Tchad

Le ministre des Finances et du budget Tahir Hamid Nguilin et le Directeur du Département Afrique du Fonds Monétaire international Abebe Aemro Sélassié ont conjointement animé une conférence de presse ce 26 mai 2022 au sein du ministère. Les questions relatives aux perspectives économiques nationales étaient au centre des échanges avec les professionnels des médias. Djimtoné Ndolengar Ndolé.

L’objectif de cette rencontre est d’échanger avec les journalistes sur les perspectives économiques nationales avec le Chef de département des finances du Tchad Tahir Hamid Nguilin et Directeur du Département Afrique du fonds monétaire international Abebe Aemro Sélassié en mission au Tchad pour se rendre compte des réalités dont le Tchad fait l’objet en termes de difficultés, mais également des avancées dans le cadre de remboursement de la dette extérieure. Le ministre des finances et du Budget en situant le contexte a souligné que le Tchad traverse une crise économique difficile en dépit des embellies que l’on peut observer çà et là. Et plusieurs facteurs sont à l’origine. « Depuis 2014 nous partons de crise en crise. Après la crise financière et économique due à la chute vertigineuse du baril de pétrole, on était tombé dans la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 et la dernière en date est la crise ukrainienne qui impacte négativement sur l’économie mondiale. Par ricochet, le Tchad subit les conséquences les plus foudroyantes » confie le Chef de Département des finances face aux journalistes.

Le Représentant du FMI Abebe Aemro Sélassié reconnait les difficultés liées à la conjoncture économique dont le Tchad traverse depuis presque dix ans. « La situation du Tchad est préoccupante, et tout le monde le sait, surtout en ce qui concerne le remboursement de la dette extérieure. Mais le plus important est que le FMI travaille avec diligence pour aider le Tchad à sortir de cette ornière. Et c’est l’objectif recherché de ma mission sur le sol tchadien » explique Abebe Aemro Sélassié. « Le remboursement de la dette extérieure doit tenir compte du prix de baril de pétrole sur le marché mondial pour ne pas pénaliser l’économie tchadienne. Et les créanciers du Tchad doivent comprendre cela, car le Tchad paie sa dette extérieure après tout » conclut le Directeur du Département Afrique du Fonds monétaire international Les préoccupations des journalistes sont portées sur le paiement de la dette extérieure qui constitue un obstacle majeur au développement, les stratégies que le Fmi a mis en œuvre pour trouver une solution à ce problème. Abebe Aemro Sélassié propose comme solution l’appui des partenaires, la restructuration de la dette extérieure qui doit tenir compte de la fluctuation du prix de baril de pétrole sur le marché mondial. Le Représentant du Fonds monétaire international a été reçu tour à tour par le Premier Ministre de la transition Pahimi Padacké Albert et le Chef de l’Etat, le Général d’Armée Mahamat Idriss Deby Itno. Ces audiences en trombe montrent bien l’état de déliquescence du trésor tchadien et il faille trouver le plus vite que possible une solution.

Notons que la crise entre l’Ukraine et la Russie n’a pas été occultée. Cette crise pour les conférenciers est l’origine des flambées du prix des denrées alimentaires de premières nécessités. Toutefois, l’espoir est permis en termes de perspective économique pour l’année en cours. Tahir Hamid Nguilin prévoit une production accrue des produits alimentaires, de l’électricité pour la population.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.