Mali : La riposte musclée du gouvernement malien à la Cedeao

Après une batterie de sanctions prises par la Cedeao à l’encontre des autorités de transition au Mali, le gouvernement transitoire a pris acte, tout en dénonçant vigoureusement ces sanctions. C’est à travers un communiqué lu par le porte-parole du gouvernement, que les autorités maliennes décident elles aussi de riposter contre les pays membres de la Cedeao.

Par Azoudoum Aweina Gédéon

Le gouvernement du Mali est plutôt serein face à ces lourdes sanctions, qui sont entre autres gels des avoirs du Mali, fermeture des frontières avec le Mali, retrait des Ambassadeurs, suspension des transactions avec le Mali. Des sanctions sont intervenues dimanche soir. Tard dans la nuit du dimanche à lundi, vers 1H 15 mn , le Mali a vigoureusement riposté en brandissant la menace de quitter la CEDEAO.

Dans un premier temps, le gouvernement malien dit regretter que « les instances sous régionales ouest africaines se fassent instrumentaliser par des puissances extra régionales au dessein inavoué ». Le porte-parole du gouvernement, le Dr Colonel Abdoulaye Maïga qui a lu ce communiqué à la radio et télévision nationales a annoncé sans ambages que « dans les heures qui suivent, le gouvernement malien prendra dans toutes les mesures nécessaires en vue de riposter à ces sanctions nécessaires en vue de riposter à ces sanctions malencontreuses ».

Si ces sanctions sont à priori des pressions diplomatiques de la Cedeao sur le Mali, sur le plan social, elles sont désastreuses. C’est pourquoi « le gouvernement du Mali déplore le caractère inhumain de ces mesures qui viennent affecter les populations déjà durement éprouvées par la crise sécuritaire et par la crise sanitaire, notamment celle de la covid-19 ».

C’est donc face à cette situation, pour le moins angoissante, que les autorités maliennes de transition « invitent la population au calme et à la retenue face à toute éventualité de déploiement des forces étrangères contre notre pays ». Aussi, le gouvernement « appelle les forces de défense et de sécurité ainsi que la population à redoubler de vigilance et à rester mobilisées ».

Appel à la solidarité des pays et institutions amis du Mali

En application des principes de la réciprocité dans des Relations inter Etats, le Mali a décidé « de rappeler ses Ambassadeurs accrédités dans les Etats membres de la Cedeao et de la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec les Etats concernés » et « appelle à la solidarité et à l’accompagnement des pays et institutions amis ».

Le message adressé à la Nation et peuple maliens se termine par une assurance « Le gouvernement du Mali tient à rassurer l’opinion nationale que les dispositions ont été prises pour assurer l’approvisionnement normal du pays par tous les moyens appropriés ». Il faut se mettre à l’esprit les autorités du Mali sont en passe de reconsidérer leur présence en tant que pays  membre de ces organisations « Au regard des violations répétées des textes, principes et objectifs de ces organisations, le gouvernement du Mali tirera toutes les conséquences et se réserve le droit de réexaminer sa participation à ces entités ».

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.