Eswatini : Le camp prodémocratie remporte l’élection partielle.

Une candidate a remporté le siège de son mari député lors d’une élection partielle dans la dernière monarchie absolue d’Afrique, dirigée par le roi Mswati III.

Une journée mémorable dans l’histoire de ce pays enclavé et dirigé d’une main de fer par le Souverain Mswati III. Dimanche 31 juillet, l’épouse d’un député prodémocratie en exil a remporté le siège de son mari lors d’une élection partielle en Eswatini, qui, selon les militants, a montré un soutien continu aux réformes un an après des manifestations meurtrières. Nomalungelo Simelane-Zwide a été élue la veille à la chambre basse du Parlement, remportant 53 % des voix dans la ville de Siphofaneni, à environ 80 kilomètres au sud-est de la capitale Mbabane.

Nomalungelo Simelane-Zwide est mariée à Mduduzi Gawuzela Simelane, un militant prodémocratie qui a fui en Afrique du Sud lorsqu’il s’est retrouvé sous le coup d’un mandat d’arrêt après une vague de manifestations l’année dernière. L’Eswatini, anciennement appelé Swaziland, est la dernière monarchie absolue d’Afrique. Le roi y nomme les ministres et contrôle le Parlement, et les partis politiques sont interdits depuis près de cinquante ans.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.