Côte d’Ivoire: Guillaume Soro est «en sécurité» après une crainte d’«enlèvement»

En Côte d’Ivoire, l’ancien président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro est « en sécurité », affirme le samedi 4 novembre 2023 son mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS). Vendredi 3 novembre, le GPS redoutaient que des policiers ivoiriens ne procèdent en Turquie à « l’enlèvement et l’extradition » de leur leader.

Le GPS a publié deux communiqués en moins de 24h. Le premier pour condamner la préparation d’une « opération illégale et arbitraire » qui aurait eu comme objectif l’arrestation, vendredi 3 novembre, de l’ancien Premier Ministre ivoirien à l’aéroport d’Istanbul à « 11h35 » précisément, indique le document.

Un second communiqué publié le samedi matin fait savoir que Guillaume Soro est « hors de danger », « en sécurité », qu’il se « porte bien » après ce qui est qualifié une nouvelle fois de « tentative d’enlèvement et d’extradition », sans plus de détail. Véritable incident significatif ou exercice de communication ? Les autorités ivoiriennes ne se sont pas prononcées sur la question à ce stade.

L’ancien président de l’Assemblée Nationale est en exil depuis la fin de l’année 2019. Il avait fait part de son intention de se présenter pour la présidentielle de 2020, mais sa candidature a été rejeté en raison d’une condamnation à 20 ans de prison pour recel de détournement de deniers publics. En juin 2021, il était condamné par contumace à la prison à perpétuité dans une autre affaire. Condamnations qu’il juge « politiques » et infondées. En mai 2023, l’ancien allié d’Alassane Ouatarra pendant les années de crises politiques en Côte d’Ivoire, avait laissé entendre qu’il pourrait être candidat à l’élection de 2025.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 + = 7

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.