Conflit intercommunautaire au Tchad : Le CEDPE dénonce le laxisme des pouvoirs publics

Le centre d’études pour le développement et la prévention de l’extrémisme représentant une quarantaine des organisations de la société civile était face à la presse ce mardi 4 octobre, à son siège à Ndjari dans le 8e arrondissement. Il déplore et dénonce la recrudescence des conflits éleveurs-agriculteurs et intercommunautaires qu’enregistre le Tchad ces derniers moments. BIAKCTHEBO Emmanuel.

Les derniers évènements douloureux qui se sont déroulés à Mangalmé dans la Province du Guera sont de trop et le centre d’études pour le développement et la prévention de l’extrémisme ne peut rester indifférent. Et la conférence de presse vise à dénoncer ces violences inouïes. Abdoulaye Béchir Brahim, président du cadre des sociologues tchadiens revient sur ce mal tchadien, un fléau qui continue à faire des morts. « Beaucoup de Tchadiens ont perdu leurs vies et il faut trouver une solution le plus vite que possible pour arrêter ce carnage » indique-t-il.

Qui est l’agriculteur ? Qui est l’éleveur ? Qui fournit les armes aux éleveurs ? Est-ce une mort programmée des tchadiens ? Autant de questions qui ont surgit lors de cette conférence de presse. Questions que seul l’Etat est à mesure de répondre, prévient le président du Centre d’études pour le développement et la préservation de l’extrémisme, Ahmat Yacoup Dabio qui souligne que son centre intervient pour sensibiliser et enseigner la notion de la cohabitation pacifique. D’ailleurs un projet a été mis en place, « La caravane de la paix ».  Hakima Adam Idriss en est la présidente du comité d’organisation. « L’obejectif de la caravane est d’amener les Tchadiens à s’accepter mutuellement au-delà des différences culturelles, voire cultuelles » a ajouté Dr Ahmat Yacoub Dabio.

Le centre d’études pour le développement et la prévention de l’extrémisme interpelle les autorités tchadiennes à plus de responsabilité et de trouver des solutions à temps réel aux conflits éleveurs-agriculteurs ou intercommunautaires qui déciment de nombreuses familles tchadiennes.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

3 + 2 =

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.