Actualité internationale/ Malte approuve le plan d’autonomie proposé par le Maroc

 Malte considère le plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 comme une contribution sérieuse et crédible au processus politique mené par l’ONU pour faire avancer le processus vers une résolution définitive de la question du Sahara.

Cette position a été exprimée par le ministre maltais des Affaires étrangères et européennes et du commerce, Ian Borg, en visite de travail dans le Royaume, dans une Déclaration conjointe adoptée à l’issue de ses entretiens à Rabat avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.Dans ladite Déclaration conjointe, Malte encourage toutes les parties à faire preuve d’une plus grande volonté politique en faveur d’une solution définitive et à se réengager dans les efforts de l’ONU dans un esprit de réalisme et de compromis.

Le ministre maltais a aussi réitéré le soutien de longue date de son pays au processus mené par l’ONU pour une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable pour les parties, souligne la Déclaration. Les deux ministres ont convenu de l’exclusivité de l’ONU dans le processus politique et réaffirmé leur soutien aux résolutions 2602 et 2654 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui notaient le rôle et la responsabilité des parties dans la recherche d’une solution politique, réaliste, pratique, durable et mutuellement acceptable.

 Dans ladite Déclaration conjointe, Malte encourage toutes les parties à faire preuve d’une plus grande volonté politique en faveur d’une solution définitive et à se réengager dans les efforts de l’ONU dans un esprit de réalisme et de compromis.Le ministre maltais a aussi réitéré le soutien de longue date de son pays au processus mené par l’ONU pour une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable pour les parties, souligne la Déclaration. Les deux ministres ont convenu de l’exclusivité de l’ONU dans le processus politique et réaffirmé leur soutien aux résolutions 2602 et 2654 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui notaient le rôle et la responsabilité des parties dans la recherche d’une solution politique, réaliste, pratique, durable et mutuellement acceptable.

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 3

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.