1328 détenus dont 53 femmes de la maison d’arrêt de klessoum bénéficient d’une prise en charge médicale.

N’Djamena le 28 Juin 2022, lancement officiel de la  caravane médicale au profit de 1328 détenus dont 53 femmes de la maison d’arrêt de Klessoum. C’est une initiative du ministère  de la santé publique et de la solidarité nationale en collaboration avec le  ministère de la justice, garde des sceaux, chargé des droits humains.

Cette caravane médicale consiste à consulter, prendre en charge et évacuer dans les centres de soins si la situation l’exige. Pour ce faire, une équipe composée de 6 médecins et 8 infirmiers est mise sur pied afin de s’occuper des détenus durant les deux jours décrétés pour cette opération. D’après les initiateurs, elle va s’étendre dans toutes les 44 prisons du Tchad.

Prenant la parole, le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale,  Dr Abdel-madjid Abderahim a saisi l’occasion pour inviter les agents de santé déployés au respect de l’éthique et de la déontologie pour mieux traiter les détenus. Remettant les médicaments et équipements à l’équipe médicale, la Secrétaire d’Etat à la santé publique et à la solidarité nationale Dr Mbaidedji Dékandji Francine a indiqué que le département est disposé à renforcer l’équipe par des moyens nécessaires pour la prise en charge des malades. Il a demandé aux agents de santé désignés pour cette mission à persévérer l’identité les personnes détenues.

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, chargé des droits humains Mahamat Ahmat Alhabo a apprécié le geste du ministère de la santé publique et de la solidarité nationale, qui d’après lui, est important dans le cadre du respect des droits de détenus. Le ministre, Mahamat Ahmat Alhabo suggère une intensification de cette caravane médicale au profit des détenus sur l’ensemble du territoire national.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.