TCHAD : Un meeting du parti socialiste sans frontières (PSF) interdit à Moundou

Arrivée ce 1er Septembre en fin d’après-midi, la délégation du PSF à Moundou, province du Logone Occidental, s’est confrontée au refus des autorités communales de laisser la délégation d’accéder à la Place de l’indépendance. L’étape de la ville de Moundou qui est la dernière de cette tournée politique du PSF, après Mandalia, Mailao 1 et 2, Tchentchou dans le Chari Baguirmi, Guelengdeng, Bongor, Kélo, est difficile pour la délégation qui ont dû fait l’affront avec les autorités communales issues du MPS. Malgré cela, le meeting délocalisé dans un lycée a mobilisé une foule très nombreuse.

Par Néné Fatimé Brahim

La délégation du chef du PSF a, malgré tout, échangé ce 1er jour de septembre avec la population moundoulaise. Au terrain de l’école adventiste dans le 3e arrondissement de la ville. Le parti avait pourtant demandé à la Mairie la Place de l’indépendance pour tenir son meeting. A la dernière minute, c’est un concert des artistes en soutien au CMT qui occupe l’espace publique de Moundou. Les militants et sympathisants du PSF qui viennent en t-shirt aux effigies des socialistes sont systématiquement gagés par les forces de l’ordre. Séance tenante, le meeting est délocalisé.

La foule est impressionnante. Yaya Dillo Djérou a fait le tour d’horizon de la situation catastrophique avec l’avènement et la mission du Conseil Militaire de Transition. Selon lui, la situation que traverse le pays met à mal la quiétude et le vivre ensemble des filles et fils du Tchad. Comme partout, il fustige ce qu’il appelle les manœuvres du CMT dans la désignation des membres du comité d’organisation du prochain dialogue.

« Nous avons connu un sous-développement depuis 61 dans l’injustice la plus totale, dans la déchirure entre les frères d’un même pays. C’est pour cette raison que nous avons décidé de prendre notre destin en main et dire non à tous les militaires que le peuple est debout… pour dire non à toutes les formes de dérive dictatoriale pour confisquer le pouvoir du peuple souverain tchadien. Notre pays vit une période exceptionnellement dangereuse de son histoire… ».

Après avoir mobilisé Moundou derrière la cause du PSF, le bureau provincial a été installé.  S’en sont suivies plusieurs audiences des cadres et militants avec le président national, Yaya Dillo. Malgré sa délocalisation dans l’enceinte du lycée Adventiste, plusieurs tentatives d’interdiction par les autorités ont persisté, mais c’est peine perdue. La foule réunie en témoigne. Une mobilisation qui flatte le parti des socialistes sans frontières. A N’Djaména, c’est la marche pacifique de Wakit Tamma prévue pour le 04 septembre, qui est aussi interdit, pour la deuxième fois.

Related articles

Comments

  1. Tchad24 continue à servir loyalement et avec beaucoup de professionnalisme ses abonnés. Nous vous disons merci et vous encourageons à faire plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

75 − 65 =

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.