Tchad : Quand les chefferies traditionnelles deviennent les leviers de la transition

Le Président du Conseil militaire de transition a reçu lundi une délégation de l’Association des autorités coutumières et traditionnelles du Tchad. L’équipe qu’a conduite Tamita Djidingar a porté à la connaissance de Mahamat Idriss Deby les conclusions de la deuxième conférence des Chefs traditionnels du Tchad qui vient de se tenir à N’Djamena.

Ils sont venus présenter leurs condoléances au Président du Conseil militaire de transition. Les responsables de l’association des chefs traditionnels ont saisi l’occasion pour exposer leur préoccupation. Cela intervient au lendemain de la deuxième conférence des autorités coutumières et traditionnelles. C’est plus ce qui a conduit au déplacement du Palais présidentiel. A tête de la délégation le président de l’Association des Autorités coutumières et traditionnelles du Tchad (ACTT), M. Tamita Djidingar. Les membres du comité d’organisation également faisaient partie.

Après avoir transmis le message des condoléances de tous les chefs traditionnels, ils ont porté à l’attention du Chef de l’État, les conclusions de leurs travaux qui ont tracé le sillon pour une participation effective et efficace des autorités traditionnelles du Tchad au dialogue national inclusif, selon le président de l’association, Tamita Djidingar. Cette conférence était portée sous le thème « Réflexion sur la préparation du dialogue inclusif et la réconciliation nationale ». 

Ils affirment vouloir recueillir les désidérata et propositions des populations, dont ils les plus proches et avec qui partagent les réalités quotidiennes de la vie. Le président du Conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Deby, voit en ces propositions un engagement patriotique des Chefs traditionnels, qui veulent jouer un rôle de premier plan dans le processus de dialogue et réconciliation nationale.

C’est donc une position prépondérante que les chefferies entendent occuper dans le seuil de la transition, dans la mesure où ils deviennent le levier important, en plus de la place qu’ils tiendront au sein du Conseil national de transition, organe parlementaire de transition, déjà en gestation. A y voir de près, les chefs traditionnels visent gros.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.