Tchad/Politique : L’UNDR dénonce une cabale contre son président

Suite à la poursuite judicaire enclenchée contre Saleh Kebzabo, le vice président de l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) M. Célestin TOPONA, responsable chargé des relations extérieures et de la communication,  porte – parole de l’UNDR, a animé un point de presse Mercredi 30 décembre 2020. Il qualifie cette manœuvre d’une cabale.Suite

Dans son allocution, Célestin TOPONA  à mis un accent  particulier sur une  politique polarisée autour son parti le UNDR et de son président national du parti, le député Saleh Kebzabo. Selon lui, une institution officielle sensée défendre les droits de l’homme au Tchad est utilisée pour lever le lièvre en faveur du ministre de la justice, qui a négativement le président du groupe parlementaire de l’UNDR à l’assemblée nationale.

Au vu de ces différentes manœuvres sordides, le comité s’est réuni en séances extraordinaires pour examiner et analyser la cabale qui se monte en ce moment contre leur président dudit parti.

En effet, à la suite d’une position tendancieuse offerte par la commission nationale des droits de l’homme qui prétendait léguer des anathèmes qu’un chef de parti aurait tenu des propos en rapport aux conflits éleveurs / agriculteurs qui déstabilise la couche socioéconomique du pays. Le porte parole de l’UNDR rebondit sur l’affaire qui incité le ministre de la justice Djimet Arabi a adressé une correspondance au député Saleh Kebzabo, exigeant en objet la mise en mouvement de l’action publique, de suite d’un meeting le 22 décembre dernier à baktchoro dans le province de la Tandjilé et non pas au Mayo kebbi.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.