TCHAD : ONAPE finance 120 projets des jeunes, à hauteur de 215 200 000 FCFA.

L’Office national pour la promotion de l’emploi (ONAPE) accorde des chèques aux promoteurs de l’emploi indépendants.  C’est au cours d’une cérémonie qui s’inscrit dans le cadre de la redynamisation des activités initiées par l’ONAPE ce 2 juillet 2021 qui a distingué plusieurs bénéficiaires.

C’est le Directeur général de l’ONAPE qui a officié la cérémonie. Ces activités visent à matérialiser la politique du gouvernement en matière d’emploi. Et pour la énième fois, l’Office national pour la promotion de l’emploi se pose en une véritable porte de sortie pour des jeunes du Tchad, notamment les diplômés sans emploi. Parmi ces bénéficiaires de chèques dont les montants varient entre 1 et 2 millions de F CFA, figurent des jeunes promoteurs de projets qui sont à leur deuxième financement.  C’est le cas de Allatoingar Rimangar, propriétaire d’une salle de jeux. « En 2018, après avoir obtenu mon premier financement, j’ai automatiquement postulé pour le deuxième volet de financement pour une grande salle de jeux. Et donc d’ici quelques heures, j’obtiendrai un autre montant de 200 0000de FCFA », a-t-il témoigné.

Il faut noter que par manque de structure d’encadrement à la culture promotionnelle de l’emploi au Tchad, bon nombre de jeunes diplômés sont en chômage. Une situation pour laquelle, le Directeur de l’ONAPE, entend redoubler des efforts « Ont été validés, 120 projets des jeunes, dont la valeur s’élève à deux cent quinze millions deux cent mille FCFA. Avec cette rétribution, l’office national pour la promotion de l’emploi espère créer 500 emplois dans les jours à venir à Ndjamena ».

Pour cette remise de chèque, 120 projets des jeunes ont bénéficié d’un financement et dont la valeur s’élève à deux cent quinze millions deux cent mille (215 200 000) F CFA. Avec ces appointements, l’office national pour la promotion de l’emploi espère créer 500 emplois dans les jours à venir à Ndjamena.

C’est un gros effort en matière de la promotion d’emplois dans les secteurs privés de manière générale ou informels. Le mal est que plus souvent les projets financés s’effondrent au bout de quelques mois, sauf de formation et du contexte fiscal difficile à supporter. C’est pourquoi un suivi appuyé sera une chance de réussite pour ces nouveaux bénéficiaires.

Pour rappel, l’ONAPE a octroyé, pour le compte l’année dernière des crédits à hauteur de plus d’un milliard de Franc CFA, dont le recouvrement s’est avéré déficitaire. Cette année, il met en jeu en plus de sous que l’an dernier.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.