Tchad: L’UNDR apporte son soutien à la marche pacifique du 6 février 2021

Le parti UNDR a déploré mercredi l’évolution qu’il juge « chaotique » de la situation politique au Tchad. Dans un communiqué signé du 1er vice-président chargé des relations extérieures et de la communication, Célestin Topona Mocgna, le parti estime que « le gouvernement s’illustre dans son désir de tordre le cou à la démocratie tchadienne », en interdisant des manifestations, alors que « le président Idriss Deby est ouvertement en campagne électorale, en violation flagrante des Lois et règlements relatifs à la crise sanitaire ».

L’UNDR condamne cette violation grave des droits fondamentaux consacrés dans la Constitution. Selon le parti, nul ne peut, sous aucun prétexte, arracher au peuple l’une de ses prérogatives fondementales : le droit de manifester pacifiquement.

« En continuant d’interdire ces manifestations, le gouvernement pousse les masses populaires dans leur dernier retranchement pour les amener à violer, légitimement, toutes ces interdictions illégales. Et ce moment est en train d’arriver à grand pas », estime Célestin Topona Mocgna.

L’UNDR dit apporter son soutien à la marche pacifique du 6 février 2021. Il plaide pour une synergie d’action des partis de l’opposition pour « barrer la route au hold-up qui se prépare activement du côté du MPS ».

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.