Tchad : l’UE donne des détails sur son appui budgétaire au Tchad

L’Ambassadeur de l’Union Européenne au Tchad et quelques représentants des pays membres étaient face à la presse tchadienne ce mardi 26 juillet dans un hôtel de la place. Autour des échanges : l’appui de Union Européenne à la transition au Tchad et la crise alimentaire.

100 millions d’euro comme appui budgétaire, un programme annuel mise en place par l’UE pour accompagner le Tchad dans le processus de transition, mais aussi une réponse à l’insécurité alimentaire. Selon l’Ambassadeur de l’Union Européenne en république du Tchad KURT CORNELIS, « quelques 6 millions d’euro ont été décaissé pour la mise en place d’un retour à l’ordre constitutionnel, à la reconstruction de la démocratie ». Et le chef de la délégation de l’union européenne d’ajouter que : « les prochains décaissements seront soumis à une certaine condition à savoir les preuves visuelles de l’avancement de la transition en ce qui concerne l’organisation du dialogue national inclusif, libre, crédible et conforme aux normes internationales ».

Ce qui a suscité des interrogations des journalistes si les conditions de l’UE ne venaient pas à être observées. La réponse de l’Ambassadeur européen est, « on ne peut plus claire ». Pour lui, l’organisation internationale pourrait suspendre ses actifs, sinon réduire son appui budgétaire mais restera toujours aux côtés des populations qui sont d’ailleurs confrontées à l’insécurité alimentaire, un second grand point inscrit à l’ordre du jour de cette conférence de presse.

Les conférenciers ont affirmé que 6,1 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire dont 1,6 millions d’enfants atteints de malnutrition aigüe sévère en cette année 2022 et qu’il faut s’attendre à un accroissement allant de 2,1 millions de personnes. « Pourquoi ne pas investir pour un revirement définitive », telle est la préoccupation des journalistes à ce sujet. Les conférenciers de répondre que la question est en examen, il s’agit d’un programme de « l’économie vert » dont l’agriculture durable et qu’il faut aller étape par étape.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.