Tchad: Dr Abdoulaye Sabre Fadoul note en 5 points la rencontre entre Succés Masra et le maréchal

L’ancien directeur de cabinet du maréchal du Tchad ,Dr Abdoulaye Sabre Fadoul actuel ministre de la santé publique a réagi suite à l’audience à la rencontre entre Succès Masa et Idriss Déby Itno. voici les 5 points énuméré par Abdoulaye Sabre Fadoul via sa page Facebook

Présidentielle 2021(6): IDI, Candidat du Consensus et DE L’OUVERTURE La toile est en ébullition depuis 17h après l’annonce de l’audience accordée par le Chef de l’État au Dr Succès Masra. La portée de l’esprit d’ouverture du Maréchal ne peut être appréciée à sa juste valeur qu’après un petit rappel utile.

1/D’abord, on doit admettre que notre compatriote Masra le technocrate a certainement d’immenses talents. Il a de l’audace. Malheureusement, Masra le politique n’a montré jusqu’à ce jour qu’un grand talent d’acteur quoique la politique n’est pas très éloignée du théâtre. Son audace se confond parfois avec une béante naïveté. Quel dommage ! Dommage, car l’opposition avait besoin de fraîcheur et notre pays aura toujours besoin de tous ses talents selon les vœux maintes fois exprimés par IDI en sa qualité de Père de la Nation.

2/ Masra est coupable du péché originel qui l’a enfoncé dans une impasse. En effet, ayant déposé son dossier de constitution d’un Parti, l’Administration lui a répondu(à temps) que certains membres composant le bureau ne remplissent pas tous les critères légaux. La solution simple était soit de procéder à leur remplacement, soit d’introduire un recours gracieux, soit de saisir le juge administratif. Bref, il fallait épuiser toutes les voies de recours même si, à tort, Masra préjugeait de l’issue de ces recours. Au lieu de ce chemin évident, c’est le choix de l’auto proclamation des Transformateurs en Parti qui fut fait. C’est une monumentale bévue qui oblige de fait l’intéressé à la clandestinité administrative, à la comédie Bollywoodienne et à une radicalité qu’il croit sincèrement payante ; et c’est là que se situe la deuxième bévue qui TRANSFORME l’audace du technocrate en naïveté sidérante du politique

.4/ « Auto légaliser » son Parti, créer une page Facebook, récolter le « j’aime », invectiver le Maréchal, et voilà les Tchadiens, comme par envoûtement, accourus porter le « chevalier blanc » en triomphe jusqu’au Palais Rose. Schématiquement, tel était le scénario fantasmé le plus sérieusement du monde par les gourous du jeune Dr, au mépris de l’histoire du pays et de ses multiples autres réalités. Le populisme a certes parfois démontré sa puissance d’entraînement populaire mais en l’occurrence on en attendait trop du populisme frelaté made in Gassi. Cet enchaînement d’erreurs d’appréciation finit d’enfermer Mr Masra dans une position d’illégalité inextricable. Sans une révision totale du postulat de départ, pas d’issue et donc pas de succès pour Masra. C’est l’impasse.

5/ Il faut s’appeler IDRISS DEBY ITNO pour choisir ce moment afin de tendre la main à l’enfant du pays et d’accéder à la demande d’audience. N’importe quel autre Chef d’État, dans une telle configuration du rapport de force, aurait choisi d’accompagner l’agonie politique de l’adversaire autoproclamé. DEBY fait tout le contraire en prenant le contre-pied de beaucoup de ses propres partisans. Cet esprit d’ouverture et cette hauteur de vue du Chef de l’État ne datent pas de ce mardi 16 mars.

À Masra d’en faire bon usage. Un argument de plus pour soutenir massivement le Candidat du Consensus le 10 et 11 avril prochain. ASF

https://www.facebook.com/profile.php?id=100004194752112

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 16 = 20

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.