Présidence du Conseil de régulation de l’ARCEP: Pahimi Padacké Albert succède à Emmanuel Nadingar

Nommé Président du Conseil de régulation de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) par décret n°27 du 7 novembre 2022, l’ex Premier ministre Pahimi Padacké Albert a été installé dans ses fonctions le 10 novembre 2022 à l’issue de la passation de service tenue dans les locaux de l’ARCEP.

La cérémonie a été présidée par le Ministre d’État, Ministre des Télécommunications et de l’Économie numérique, Mahmat Allahou Taher, accompagné de ses proches collaborateurs.
Avant de faire la lecture du décret nommant le Président du Conseil de régulation entrant, le chef du département de tutelle a estimé que c’est un honneur pour lui de présider la passation de service entre deux anciens Premiers ministres. Il a profité de l’occasion pour insister sur la qualité du nouveau venu et a rappelé la fonction première de l’ARCEP qui est l’application strict des textes réglementaires pour réguler le secteur. Ensuite, il a invité le Président sortant à prendre la parole.
En prenant la parole, Emmanuel Nadingar, comme pour dire au revoir à l’entité, a fait un résumé succinct de son passage à la présidence du Conseil, qu’il a jugé comme un chantier ouvert et trouve son successeur à la hauteur des tâches qui l’attendent. Toutefois, il reconnait qu’il reste assez de défis auxquels il serait judicieux que le président entrant porte une attention particulière afin que l’ARCEP soit en adéquation avec les mutations technologiques observées dans le monde pour espérer mieux contrer les dérives et abus auxquels se livrent les opérateurs des communications électroniques.
Quant au président entrant, Pahimi Padacké Albert a remercié le Chef de l’État et a salué chaleureusement son prédécesseur. Pour ce qui reste à faire, il s’engage à travailler main dans main avec les membres du Conseil de Régulation et le staff de l’ARCEP pour accomplir la mission pour laquelle les hautes autorités lui ont assigné. Toujours pour réussir sa mission, le successeur de Emmanuel Nadingar opte pour une franche collaboration. Il a fait noter que l’ARCEP est un instrument entre les mains du Ministre de l’État pour lui permettre d’atteindre les objectifs du secteur. Il n’a pas perdu de vue le sempiternel problème de la qualité de service qu’offre les opérateurs de la téléphonie mobile en demandant à l’ARCEP d’appliquer sans complaisance les textes en vigueur. Il promet d’être disponible, qu’il est un Président à l’écoute et son rôle va essentiellement porter sur le conseil et l’encadrement afin qu’ensemble le défi de la régulation soit relevé.
A l’issue de la cérémonie de passation, les deux présidents se sont retrouvés dans le bureau de la présidence pour signer les documents relatifs aux inventaires répertorier par les inspecteurs du Ministère de tutelle. Ainsi, Pahimi Padacké Albert est officiellement installé dans sa fonction du Président du Conseil de régulation de l’ARCEP.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.