Les cadres arabophones du Tchad, en discussion sur la question du bilinguisme et leur implication dans le processus du dialogue

Ouverture des travaux de l’atelier d’adoption de stratégie unifiées sur l’implication des cadres arabophones au renforcement du bilinguisme, à la gestion de la chose publique, au vivre ensemble, au raffermissement de la paix et de la stabilité et à la réussite du dialogue national inclusif   ce lundi 18 juillet dans un hôtel de la place. C’est une initiative des cadres arabophones du Tchad qui durera deux jours

Cet atelier intervient quelques semaines après la rencontre des cadres arabophones avec le président du conseil militaire de transition General Mahamat Idriss Deby Itno, rencontre au cours de laquelle la question liée au renforcement du bilinguisme et l’implication des arabophones du Tchad dans la gestion de la chose publique. Et surtout le rôle que pourraient jouer les cadres arabophones dans le processus du dialogue national inclusif a été évoqué. L’objectif de cet atelier vise à relire les recommandations déjà formulées lors des précédentes assises, les reformer et les contextualiser dont sa particularité.

 Selon YOUSSOUF HASSAN TAHA, conseiller à l’enseignement supérieure auprès du président du conseil militaire de transition, cet atelier permettrait de définir des mécanismes stratégiques claires et efficaces afin de mettre hors  « les divergences subjectives et de regroupement inutiles de certains cadres arabophones au sein de telle ou telle structure ». Pour YOUSSOUF HASSAN TAHA, « ces deux jours sont un cadre idéal en vue de trouver des réponses aux questions brulantes de l’heure surtout celle du bilinguisme, la place de la langue arabe au Tchad et de l’implication des cadres arabophones pour une transition réussie ». Précise-t-il.

BIAKCTHEBO Emmanuel

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.