Au moins 50 morts dans le bombardement israélien d’un camp de réfugiés

Le ministère de la Santé du gouvernement du Hamas a annoncé mardi qu’au moins 50 personnes avaient été tuées dans un bombardement israélien sur le camp de réfugiés de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. Le bombardement, dont le bilan final pourrait être considérablement plus lourd selon ce même ministère, a détruit « au moins 20 bâtiments ».

  • Le ministère de la Santé du gouvernement du Hamas a annoncé qu’au moins 50 personnes avaient été tuées dans un bombardement israélien sur un camp de réfugiés du nord de la bande de Gaza.
  • Les rebelles houthis au Yémen, proches de l’Iran, ont promis de poursuivre leurs attaques contre Israël jusqu’à la fin de sa guerre contre le Hamas palestinien, affirmant avoir déjà lancé plusieurs missiles et drones vers le territoire israélien.
  • L’armée israélienne a fait état de « combats féroces » avec le Hamas à Gaza. De son côté, la branche militaire du Hamas a affirmé avoir ciblé « deux blindés » avec des obus antichar et que ses combattants avaient « anéanti » une force israélienne en lui tendant une embuscade dans un bâtiment dans le nord du territoire.
  • Au moins 31 journalistes ont été tués depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre sur le sol israélien, parmi lesquels 26 Palestiniens, quatre Israéliens et un Libanais, a rapporté le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), basé aux États-Unis.
  • Les groupes pro-iraniens ne peuvent pas « rester silencieux », prévient Téhéran
  • Le chef de la diplomatie iranienne a prévenu que les groupes pro-iraniens dans la région ne pouvaient pas rester « silencieux » face à la guerre entre Israël et le Hamas palestinien, en soulignant l’urgence de mettre fin à la guerre.
  • « Il est normal que les groupes et les mouvements de la résistance ne restent pas silencieux face aux crimes » commis dans le territoire palestinien de la bande de Gaza, a affirmé Hossein Amir-Abdollahian, lors d’une visite au Qatar.
  • « Ils n’écouteront les conseils de personne, donc il faut que nous profitions de la dernière opportunité politique pour mettre fin à la guerre » a-t-il ajouté, selon un communiqué du ministère iranien des Affaires étrangères publié à l’issue de sa rencontre avec l’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al-Thani. 
  • FRANCE24

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

97 − 88 =

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.