77ème Assemblée Générale de l’ONU: Abdoulaye Maiga crucifie la France et ses acolytes.

Le Gouvernement français vivement attaqué par le Premier ministre malien par intérim, Abdoulaye Maïga ce 24 septembre à la tribune de l’ONU. Abdoulaye Maiga reproche aux autorités françaises de trahir leurs propres valeurs humanistes en finançant les terroristes. Djimtoné Ndolengar.

« Junte au service de l’obscurantisme ». C’est en ces termes le Premier Ministre par intérim du Mali Abdoulaye Maiga qualifie la France et l’accuse d’être à l’origine des maux dont souffre son pays. Le Premier ministre malien par intérim a taclé, à plusieurs reprises, les autorités françaises. Abdoulaye Maïga a en effet fustigé la fin précipitée de l’opération Barkhane, estimant que la France avait « poignardé » le Mali dans le dos.

Il a également reproché à Paris d’avoir « commandité » les sanctions prises par la CEDEAO contre le Mali. Le haut responsable a plus généralement accusé la France d’avoir abandonné ses valeurs humanistes, héritées des Lumières.

« Les autorités françaises – profondément anti-françaises – pour avoir renié les valeurs morales universelles et trahi le lourd héritage humaniste des philosophes des lumières, se sont transformées en une junte au service de l’obscurantisme », a ainsi déclaré Abdoulaye Maïga à la tribune de l’ONU.

Une position très offensive, puisque le responsable a martelé ces propos trois fois d’affilée, entrecoupés par quelques applaudissements.

Tensions diplomatiques

Le Mali et la France sont à couteaux tirés depuis plusieurs mois sur le terrain diplomatique. L’ambassadeur français a été expulsé du Mali en janvier dernier, après avoir remis en cause les autorités de Transition.

Le Mali reproche également à la France de soutenir le terrorisme sur son sol. Bamako a d’ailleurs récemment saisi l’ONU à ce sujet.

Des tensions qui se sont encore traduites par l’arrestation de deux militaires de l’ambassade de France, mi-septembre. Un temps soupçonnés d’espionnage, ils avaient finalement été libérés.

La France a définitivement quitté le Mali mi-août, alors qu’elle y officiait militairement depuis presque dix ans.

Sources: maliweb

Related articles

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

2 + 4 =

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.