Covid19 : « c’est le gouvernement lui-même qui incite la population à la révolte en interdisant un regroupement de plus de 10 personnes… » UNDR,

Dans un communiqué de presse rendu public ce 5 janvier 2021, l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) trouve irresponsable et méchant, le décret du 31 décembre 2020, confinant la ville de Ndjamena. « Si le coronavirus pouvait se répandre comme tant redouté, cela aurait dû l’être lors des tournées du président de la République qui ont réuni des foules sans respect des mesures barrières. Des tournées qui ont pris une allure de précampagne, vu le semblant de relance des projets et les promesses irréalistes distribuées çà et là », peut-on lire.

L’UNDR considère la décision du gouvernement comme de la provocation, une légèreté pour le Tchad : « un décret dont les membres du gouvernement eux-mêmes ont du mal à interpréter. La preuve, ils se contredisent et ceux qui sont chargés d’appliquer ce décret se permettent de chicoter les citoyens, acte qui est interdit même à l’école sur les enfants ».
Selon l’UNDR, le vrai mobile de l’Etat d’urgence, « instauré arbitrairement », jusqu’au 17 mars 2021, à la veille des élections présidentielles est de « brouiller le processus électoral ». Pour le parti politique du député et président Saleh Kebzabo, le pouvoir MPS profite de la Covid-19 (qui est réelle mais qui n’est pas plus mortelle que le paludisme), pour « préparer un autre hold-up électoral ». Au même moment, les autres partis politiques sont interdits de réunion.

« Par ce décret impopulaire qui ressemble à une brimade, c’est le gouvernement lui-même qui incite la population à la révolte en interdisant un regroupement cette fois-ci de plus de 10 personnes, alors que les Tchadiens vivent en familles beaucoup plus nombreuses », indique le communiqué de presse.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.