Tchad : Le Parti socialiste sans frontières (PSF) imprime ses marques dans trois provinces du Tchad

Par notre envoyée spéciale, Néné Fatimé Brahim

Ils se veulent des militants qui vivent la réalité de la vie quotidienne avec leurs concitoyens. L’état-major du parti Socialiste sans Frontières, à sa tête son tout-nouveau président, Yaya Dillo, est en tournée dans des villes du sud du pays. Cette tournée s’inscrit dans la mission de redynamisation des organes de base du parti et la sensibilisation des militants et militantes du Parti socialiste sans frontières de plusieurs localités.

Les messages publiés ne sont pas nombreux. A chaque escale, le président des Socialistes sans frontières n’a pas livré un discours magistral pour convaincre les populations sorties nombreuses partout pour l’accueillir. Le développement socioéconomique qui n’existe pas a constitué le cheval de bataille de Yaya Dillo : pas d’hôpital digne, pas d’école ni les autres structures sociales de base. Ce sont là les défis que Yaya Dillo entend relever à travers sa formation. A Mandalia, à Mailao 1 et 2, à Tchentchou dans le Chari Baguirmi et à Guelendeng dans le Mayo Kebbi, c’est le même sentiment de ras-le-bol.

« Nous sommes venus pour nous enquérir, à toutes les étapes, de la situation locale de chaque localité du pays. Incha allah nous allons sillonner tout le Tchad pour identifier tous les problèmes de nos concitoyens, où qu’ils soient avant de vous proposer de solutions lors de prochaines échéances électorales », promet Yaya Dillo.

Cette vaste tournée s’inscrit dans la logique d’une prise de contact et de la sensibilisation et conscientisation la population dans les provinces. Et pour le chef de la mission, les sorties massives de la population traduit le succès de cet engagement. Et il se dit honoré par cet accueil chaleureux et impressionné pour la mobilisation de ces habitants à la cause de la philosophie du PSF.

« Vous êtes nombreux à être ici pour le compte de PSF. Je vous remercie, merci et merci mille fois pour votre mobilisation salvatrice pour l’intérêt que vous portez pour le PSF », lance-t-il en face d’une foule prête à applaudir son message, avant de remercier également « tous les responsables administratifs, militaires et traditionnels qui sont ici, pour leur sens de la connaissance du droit », dit-il.

Cet accueil chaleureux par la foule est réservé à chacune des escales. Après Mandalia, Maïlao, Tchantchou et Guelengdeng, Bongor, capitale du Mayo-Kebbi Est est inscrit dans ce périple avant de marquer un séjour à Moundou, dans le Logone Occidental. Avec un changement intervenu après le congrès tenu en fin du mois de juillet dernier, le parti socialiste sans frontières se lance dans une dynamique, celle d’imprimer le nouveau leadership de l’un de derniers opposants au régime défunt du MPS, Yaya Dillo Djerou Betchi.

Related articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share article

spot_img

Latest articles

Newsletter

Subscribe to stay updated.